Recrutement d'un bureau d’étude pour concevoir et proposer une stratégie de développement du secteur parapublic

nouakchott
Date Limite: 
11/03/2021
Description: 
République Islamique de Mauritanie Ministère de L’Economie et de la Promotion des Secteurs Productifs Projet de Gouvernance du Secteur Public (PGSP) Avis à manifestation d’intérêt pour le recrutement d'un bureau d’étude pour concevoir et proposer une stratégie de développement du secteur parapublic. La République Islamique de Mauritanie a obtenu un Don de l’Association Internationale de Développement (IDA) pour le financement du Projet de Gouvernance du Secteur Public (PGSP ) et a l’intention d’utiliser une partie du montant de ce Don pour effectuer les paiements au titre de la mission intitulée : « Recrutement d'un bureau d'études pour concevoir et proposer une stratégie de développement du secteur parapublic ». 1) Contexte général et objectifs de la mission a) Contexte général : Le Gouvernement Mauritanien et la Banque Mondiale ont procédé à une restructuration du Projet Gouvernance du Secteur Public. Cette restructuration vise essentiellement à ajuster les titres et activités des composantes initialement envisagées et une réaffectation des coûts entre les composantes pour consolider l’orientation du projet et ajuster certaines activités du projet à ses objectifs fondamentaux et de réviser l’objectif du projet et du cadre des résultats. La logique de l’intervention du PGSP est basée sur la capacité des institutions de l'État à répondre efficacement aux besoins de développement du pays exige une gestion budgétaire robuste de la mobilisation des recettes en amont et en aval une gestion efficiente des ressources financières. Le financement additionnel proposé vise à élargir la portée du projet initial et à restructurer les composantes existantes du projet afin d'améliorer l'impact du projet et d’introduire une nouvelle composante sur le renforcement de capacité des statistiques. La révision proposée de l’objectif du projet (PDO) est d’accroître la transparence et l'efficacité dans la mobilisation, l'allocation et la gestion des ressources publiques. L’objectif général visé par cette assistance technique est de concevoir et de proposer au Gouvernement mauritanien une stratégie du secteur parapublic, afin de renforcer la responsabilité des acteurs de ce secteur et de consolider la cohérence entre cette stratégie sectorielle et le budget de l’Etat. Les recommandations de la stratégie seront en grande partie traduites dans des contrats de performance dont un modèle, pour chaque secteur, doit être proposé par le consultant. b) Objectifs spécifiques de la mission : La mission a pour objectifs spécifiques : (i) d'évaluer l’état actuel du secteur parapublic ; (ii) de proposer pour chaque secteur (formation, recherche, santé, agriculture, etc.) un modèle de contrat de performance ; (iii) de concevoir et proposer une stratégie de développement pour le secteur parapublic avec un plan d'action opérationnel; (iv) de permettre à la DTF de disposer d’un mécanisme de suivi pour s’assurer de l’atteinte des objectifs devant être fixés dans la stratégie de développement du secteur parapublic ; (v) de concevoir un dispositif permettant à la DTF de pouvoir évaluer les ressources financières nécessaires à l’atteinte des objectifs fixés dans la stratégie de développement du secteur parapublic ; (vi) de proposer un dispositif opérationnel permettant l’actualisation de la stratégie en fonction de l’évolution des données, tant au niveau des besoins de financement qu’au niveau des ressources ; 2) Résultats et produits attendus de la mission : (I) Note technique de cadrage : élaborer et faire valider la méthodologie pour l’élaboration de la stratégie sectorielle et celle de contrats de performance de chaque catégorie d’entité publique répondant aux spécificités du secteur d’activité et aux exigences en la matière. Cette note méthodologique devra également intégrer le processus de mise à jour de la stratégie proposée; (2) un modèle de contrat de performance pour chaque secteur (formation, recherche, santé, agriculture, etc.); Ces modèles de contrats performance devront tenir compte du contexte général du secteur parapublic en Mauritanie, des difficultés et risques liés à la mise en pratique d'un contrat d’objectifs, la nature des données à produire, les engagements de chacune des parties prenantes, les critères de performance, la méthodologie et le calendrier de mise en exécution, le mécanisme de suivi-évaluation ; (3) une stratégie détaillée à moyen terme pour le renforcement des capacités du secteur parapublic. Cette stratégie devra présenter les différentes mesures à prendre avec leurs coûts estimatifs, un échéancier précis et un dispositif de suivi-évaluation ; (4) Un rapport provisoire et une note de présentation des constats et recommandations pour l’adoption de la stratégie : préparer et animer un atelier de restitution du rapport de la stratégie du secteur parapublic, et intégrer les recommandations dans un rapport final ; et (5) Un rapport final contenant un résumé exécutif de 5 pages au minimum. 3) Profil du consultant Le bureau d'étude devra justifier d'une expérience générale d'au moins 15 ans dans l'accompagnement des réformes du secteur parapublic. Il devra disposer d'une grande expérience spécifique dans le suivi des contrats de performance et dans la conception et la mise en application des stratégies de développement du secteur parapublic. Le bureau d'études devra mobiliser une équipe composée d'experts spécialistes dans les domaines de la mission (qui ne seront pas évalués à ce stade du processus) . Il doit mobiliser au minimum les profils suivants : Expert-comptable, spécialiste des finances publiques, chef de mission - Formation académique de niveau supérieur (minimum Bac + 8) ; - Expérience générale au moins dix (10) ans, ayant une bonne connaissance des mécanismes de développement du secteur parapublic ; - Excellentes capacités relationnelles et de communication (animation de réunions) ; - Bonnes capacités rédactionnelles ; - Excellente maîtrise de la langue française, la connaissance de l’arabe est un atout ; - Ayant une expérience avérée dans la gestion des grandes entreprises publiques (Société à capitaux publics & grands EPIC). Spécialiste en finances publiques - Formation académique titulaire d’un diplôme (>=BAC+5) en finances publiques ou tout diplôme équivalent ; - Expérience professionnelle au moins dix (10) ans. Il sera en charge des questions liées au secteur parapublic. Il travaillera directement sous la responsabilité du Chef de mission ; - Maîtrise des textes et lois applicables au secteur parapublic et spécifiquement les règles et procédures liées aux finances publiques applicables aux entreprises publiques et au secteur parapublic ; - Justifie d’expériences avérées en finances publiques en matière de définition de stratégie applicable au secteur parapublic et avoir réalisé au moins une mission similaire. Expert stratège, Spécialiste du développement du secteur parapublic - Formation académique de niveau supérieur (minimum Bac + 5) ; - Expérience générale au moins 10 ans, ayant déjà réalisé au moins 5 missions dans le domaine de la conception et de l'implantation de stratégie de développement du secteur parapublic ; - Excellentes capacités relationnelles et de communication (animation de réunions); - Bonnes capacités rédactionnelles ; - Excellente maîtrise de la langue française, la connaissance de l’arabe est un atout. Expert évaluateur, Spécialiste du développement du secteur parapublic - Formation académique de niveau supérieur (minimum Bac + 5) ; - Expérience générale au moins 10 ans, ayant déjà réalisé au moins 5 missions dans le domaine de l'élaboration et exécution de contrats performance dans le secteur parapublic ; - Excellentes capacités relationnelles et de communication (animation de réunions) ; - Bonnes capacités rédactionnelles ; - Excellente maîtrise de la langue française, la connaissance de l’arabe est un atout. Pour plus de détails sur la mission, les termes de référence peuvent être consultés à travers le lien qui accompagne la publication de cet avis sur le site d’accès gratuit: www.beta.mr. 4) Procédures de sélection : Le bureau d’étude sera sélectionné en accord avec les procédures définies dans le Règlement de Passation des Marchés de la Banque Mondiale, publié en juillet 2016 et mis à jour en novembre 2017. Un consultant sera sélectionné suivant la méthode de sélection basée sur les qualifications de consultants et décrite dans le Règlement ci-dessus mentionné. 5) Le Coordinateur du Projet de Gouvernance du Secteur Public (PGSP) invite les consultants (cabinets) intéressés, qui disposent des compétences requises à manifester leur intérêt pour la réalisation de la présente mission et de fournir les informations indiquant qu’ils sont qualifiés pour exécuter lesdites prestations à travers la transmission d’un tableau détaillé indiquant leurs références pertinentes ; préciser pour chaque mission, son intitulé complet et un résumé de son contenu en deux ou trois lignes maximum , son montant en US$, l’adresse complète du bénéficiaire (adresse physique , téléphone, fax, courriel ) et la période d’exécution celle-ci. 6) Les manifestations d’intérêt doivent parvenir sous pli fermé en quatre (04) exemplaires ou par courriel, à l’adresse indiquée ci-dessous, au plus tard le jeudi 11 mars 2021 à 13 heures, heure locale. 7) L‘adresse à laquelle seront adressés les dossiers de candidature est la suivante : Commission Pluri-Départementale des Marchés C.P.D.M (M.A.E.C-M.E.F-M.F.P.T.M.A-M.C.I.T-M.J.S-M.R.P.S.C-M.E.D.D) Ilot V lot B 33 - BP : 5193 Nouakchott – Mauritanie Téléphone: (222) 45 29 41 88 - Fax (222) 45 29 73 04 E-mail :cheikhna.mlemine@gmail.com et mettre en copie le PGSP : pgsp@pgsp.mr Samory Soueidatt Coordinateur du PGSP Lien pour consulter les termes de référence :